En route avec 911 Dépannage spécialisé dans la reprise de voiture dans le 75 ! Notre attention se porte aujourd’hui sur ce fameux rallye du Paris-Dakar organisé maintenant depuis de nombreuses années et qui fait toujours tant d’émules sur plusieurs continents. Petit rétro donc sur cette idée élaborée pour les amoureux de la route et des aventures risquées…

Une course d’intrépides

Ce rallye atypique a été projeté par un motard du nom de Thierry Sabine en 1978 suite à avoir participé lui-même à un rallye de ce genre l’année précédente et durant lequel il s’était perdu dans le désert lybien trois jours durant, un amour particulier du désert naissant chez cet homme apparemment du fait de cette expérience particulière. Sabine veut Paris comme le départ de sa course annuelle et espère ainsi attirer l’intérêt d’un maximum de personnes et organismes en tous genres. Un transfert est affrété en Méditerranée dans la ville de Sète afin de ramener les participants sur Alger pour ensuite traverser le désert du Sahara. Toutes sortes de véhicules sont concernés par cette course, les deux roues aux quatre roues en passant par les camions, tous sont conviés ! Cette première édition de 1978 va réussir à réunir pas moins de 170 équipages qui vont débuter leur course au départ du Trocadéro à la date du 26 décembre pour arriver dans la ville de Dakar au Sénégal le 14 janvier 1979. Chaque année l’itinéraire du rallye est repensé afin d’être modifié et certaines années même, l’arrivée s’effectue dans une autre ville que Dakar et ainsi en 1992 cela s’est produit au Cap, à Paris même en 1994 et au Caire en 2000.

En quête de vastes horizons

Dix années après le lancement, soit en 1988, 603 véhicules sont alignés sur la ligne de départ. Au cours du rallye qui est une course éprouvante, les conducteurs peuvent être face à une difficulté très particulière et qui porte un nom : l’Harmattan. Ce nom est le nom d’un vent qui provient de l’Est et qui en soufflant efface les traces des repères dans le désert.. Il est à déplorer que lors du rallye du Paris-Dakar, des accidents mortels ont eu lieu sur des spectateurs et des accompagnateurs. Aujourd’hui, le décompte des victimes depuis son lancement s’élève à une soixantaine d’individus. En 1986, c’est l’organisateur même du rallye, Thierry Sabine, âgé alors de 36 ans qui, aux côtés de Daniel Balavoine entre d’autres, a été victime d’un accident mortel d’hélicoptère au Mali, non loin de Gourma-Rharous. Cet accident n’ayant fait aucun survivant, le monde du Paris-Dakar en restera profondément sous le choc. Actuellement, c’est l’Amaury Sport Organisation qui gère le rallye qui est passé sur le continent sud Américain depuis 2009 jusqu’à 2020 car les territoires africains étaient devenues trop instables d’un point sécuritaire. A noter à présent que c’est l’Arabie Saoudite qui a été désignée pour prendre le relais à partir de 2020 et cela pour une durée de 5 ans.

Voici donc un peu à quoi ressemble cet événement pour le moins sensationnel ! Votre professionnel de la reprise de voiture dans le 75 souhaite un bon courage à tous les participants qui oseraient s’y aventurer !

Rappelez moi
+
Rappelez moi!